Body percussion

Quelques réflexions sur la PERCUSSION CORPORELLE

La percussion corporelle, connue dans le monde comme « body percussion », est une activité principalement de groupe qui a l’avantage de n’avoir besoin d’aucun instrument ou matériel. En utilisant les parties de son corps pour produire des sons, on les organise de façon rythmique pour donner vie à des performances très agréables, du point de vue sonore mais aussi visuel. Je m’en sers beaucoup dans l’entraînement de taiko. Je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

Depuis la préhistoire, l’être humain ressent du plaisir et de la curiosité à toucher son corps. Le massage aussi est lié à cette dynamique. En se touchant, l’être humain « se cherche ». Il explore les mystères de son être, son essence, ses origines, son lien avec l’infini. Et comme nous gardons l’héritage génétique de nos ancêtres préhistoriques, nous ressentons le même plaisir et la sensation de faire un voyage au fond de nous-mêmes.

Quand vous voyez, à la télé ou sur internet ou au théâtre, une chorégraphie qui vous plaît, vous essayez parfois de la répéter : au début l’effort pour votre cerveau vous paraît énorme, le mouvement difficile... mais quelques essais suffisent pour que le mouvement vous semble (de plus en plus) clair et facile. Dans ces moments-là, vous activez plusieurs fonctions vitales du cerveau.


Qu’est-ce qu’il se passe dans notre cerveau ?


On peut dire, en simplifiant beaucoup, que le système scolaire européen se base sur l’utilisation du coté droit du corps (commandé par l’hémisphère gauche), et cela crée une sorte de « déséquilibre » permanent, qui développe notre coté rationnel au détriment du coté émotionnel.

Les Japonais, par exemple, ont accès à une écriture phonétique (hémisphère gauche) ainsi qu’à une écriture idéographique (hémisphère droit). Utiliser tout le temps la totalité de leur cerveau leur permet de développer leur potentiel humain plus facilement.

Est-ce que pour nous c’est trop tard ? Pas du tout. C’est vrai que notre façon d’apprendre et de raisonner privilégie un des 2 hémisphères ; mais c’est vrai aussi que ceux qui font du sport, de la musique, de la danse ou toute activité qui prévoit un travail de coordination entre les parties du corps, compensent ce déséquilibre.

La percussion corporelle peut aider les deux hémisphères à se remettre en contact. En effet, nous créons avec notre corps des phrases rythmiques qui demandent de la coordination droite-gauche, mains-pieds, tape-pause. C'est comme faire un massage à la membrane qui sépare les deux hémisphères.

Avec les exercices de coordination, nous mettons en contact nos neurones : ces liens s’appellent synapses. En créant souvent de nouvelles synapses, c’est comme si nous construisions un réseau d’autoroutes dans notre cerveau. Nous n’avons plus deux ou trois ‘possibilités’ en tête, mais des dizaines, des centaines. Nous trouvons des solutions avant même de nous poser la question. Après quelques mois d’activité taiko ou body percussion ou les deux, nous constatons d’avoir acquis des moyens pour mieux gérer l’apprentissage/travail, mais ce n’est pas fini ! Nous remarquons en plus que nous avons une vision plus claire (et un meilleur contrôle) de notre vie relationnelle, des situations difficiles au quotidien, de la fatigue.

En ce qui concerne la musique, la « body percussion » donne une conscience rythmique élevée, que l’on fasse du solfège ou pas, et c’est pourquoi elle fait partie de mon training taiko. Les bienfaits pour tous, musiciens et non, sont l’agrégation sociale, la découverte de son corps et de son potentiel, le développement de l’estime de soi, la capacité de concentration, l’amusement et la détente.

0 vue
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
machine à écrire

Blog

Inscrivez-vous à la Newsletter pour ne rien manquer !

Association TAIKO MAMA

info@taikomama.com

06 03 26 38 15

 © Taiko Mama - 2020  / Tous droits réservés

pour toute demande de renseignement

CONTACT