top of page

Histoire zen.

Dernière mise à jour : 15 mars



Un jour, un samouraï défia un maître zen en lui demandant ce qu'étaient le paradis et l'enfer. Le moine, cependant, répondit avec mépris : "Tu n'es qu'un vaurien grossier ; je ne peux pas perdre mon temps avec des gens comme toi !". Sentant son honneur attaqué, le samouraï devint furieux, dégaina son sabre et cria : "Je pourrais te tuer pour ton impertinence."








"Voici," répondit calmement le moine, "ça c'est l'enfer." Reconnaissant que le maître disait la vérité sur la colère qui l'avait envahi, le samouraï se calma, rengaina son sabre et s'inclina, remerciant le moine pour la leçon.

"Voici," dit alors le maître zen, "ça c'est le paradis." Le réveil soudain du samouraï, qui ouvre les yeux sur son propre état d'agitation, nous montre à quel point la différence est fondamentale entre être esclave d'une émotion et prendre conscience qu'elle nous submerge.



Posts récents

Voir tout

Makyō

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page