Les « solos » et les rythmes de base.

L’aspect que j’aime du taiko, au niveau artistique, c’est que je fais ce que je veux avec ! Ethnique, contemporain, un joueur, dix joueurs, jusqu’à 3 ou 4 rythmes différents qui se croisent, collaborations avec n’importe quel type d’artiste, etc. ; et je peux donner à chaque morceau une structure différente si je veux. Cependant, traditionnellement le taiko se compose de deux rôles : le motif (ou "solo") et le rythme de base, que l’on appellera désormais JI-UCHI. On peut avoir - 1 joueur sur le motif et tous les autres sur le ji-uchi - 1 joueur sur le ji-uchi et tous les autres sur le motif. - une moitié du groupe sur le motif et l’autre sur le ji-uchi . Le ji-uchi est très important. Il doit être extrêmement précis, comme un métronome. Il aide les musiciens qui jouent le motif à garder le tempo et donne le « groove » et l’énergie. Imaginez de danser en boîte de nuit après avoir éliminé les « ji-uchi » des morceaux, les stoump-stoump pour nous entendre : tout de suite vous avez moins envie de remplir la piste ! Donc, si le motif est le corps du véhicule, le ji-uchi est le moteur. Les principaux sont trois. Le premier s’appelle Gobu Gobu et consiste simplement à alterner droite et gauche dans un rythme carré, un rythme de métronome : DoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKoDoKo Le deuxième s’appelle Shichi-san et c’est un Dokodoko en swing, où le do dure plus longtemps que le ko. On écrit DON à la place de DO : DonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKoDonKo Le troisième s’appelle Mitsu-uchi. Il alterne DON et DOKO. Pour la bonne manip, vous pouvez regarder le tutoriel sur la chaîne YT de TaikoMama. Sinon ma règle « D= droite, K=gauche » est toujours valable. Don Doko Don Doko Don Doko Don Doko Don Doko Don Doko Don Doko Don Doko Apprenez ce petit morceau et puis trouvez des amis (ou venez en salle) pour ajouter un ji-uchi.

Quel est, d’après vous, le ji-uchi adapté ? Dites-le dans les commentaires.

Le titre du morceau est KENKA DAIKO.

Je l'ai appris lors de mon séjour en Ecosse chez les Mugenkyo.


Je remercie mes enfants pour cette petite démo de KENKA DAIKO :


N’hésitez pas à essayer chez vous, même avec des cuillères en bois et une casserole ! Si vous êtes moins timides qu'eux, prononcez fort et bien le "SU" chaque fois que vous montez les bras, comme prévu dans la partition ! Le tutoriel pour lire une partition de taiko est ici. On se voit au stage ? (^_^)

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
machine à écrire

Blog

Inscrivez-vous à la Newsletter pour ne rien manquer !

Association TAIKO MAMA

info@taikomama.com

06 03 26 38 15

 © Taiko Mama - 2020  / Tous droits réservés

pour toute demande de renseignement

CONTACT